Présidentielles 2012 pas si simple !

lundi 23 avril 2012
par  CHIMEL Chimel
popularité : 56%

ATTENTION à une lecture trop simpliste des résultats :

1-l’extrême droite ne progresse pas et est même en régression :

2002 Le PEN : 16,68 % et MEGRET : 2,34 % + SAINT JOSSE 4,23 % soit : 23,35 %

2007 : LE PEN : 10,44 % + NIHOUS 1,15 % + DE VILLIERS 2,23 % soit 13,72 % Sarko prenait donc 9,53 % à l’ext droite

2012  : LE PEN 18,5 %, elle reprend donc 5 % à SARKOSY mais reste 5% en dessous de son total de 2002

En cette période de trouble profond de la société française, après 5 ans d’instrumentalisation de la xanophobie et des peurs de tous ordres par le gouvernement et les médias, avec une multitudes de faits divers exploitables dans ce sens (MERAT...), ce vote ne progresse donc pas contrairement aux discours qui utilisent ce repoussoir afin de maintenir le couvercle libéral. La bataille contre cette plaie nationale a donc commencé à porter ses fruits contrairement à ce que voudraient nous faire croire ceux (de droite comme de gauche !) qui instrumentalisent ce vote, pour faire taire une alternative réelle

2- Le Front de Gauche est la force nouvelle qui émerge de ces élections faisant mieux que toute la Gauche non PS depuis longtemps :

2002 : HUE 3,37 % + BESANCENOT 4,25 % soit 7,62 %

2007  : BUFFET 1,93 % + BESANCENOT 4,08 % soit 6,01 %

2012 : MELENCHON 11,7% + POUTOU 1,2 % soit 12,9% % soit le double de son score.

Sa bataille pleine bille sur le Front national et la doite a porté ses fruits en ramenant au vote des électeurs abstentionnistes et sans doute frontistes, sur des bases de classe ...

3- Le PS retrouve des électeurs mais les verts en perdent :

2002 : JOSPIN 16,18 % + TAUBIRA 2,32 % + CHEVENEMENT 5,33 % soit : 23,73 % MAMERE 5,25 %
Total Vert / PS : 29 %

2007 : ROYALE 25,87 % VOYNET 1,57 % + BOVE 1,32 % soit 2,89 % Total Vert / PS : 28,76 %

2012 : HOLLANDE 28,8 % JOLY : 2,5 %
Total Vert / PS : 31,3 %

4-le total de la droite fluctue d’une élection à l’autre, c’est la force la plus instable :

2002 : CHIRAC 19,88 % + BAYROU : 6,87 % + MADELIN : 3,91 % + BOUTIN 1,19 % soit 31,86 %

2007 : SARKOSY 31,18 % + BAYROU : 18,57 % soit 49,75 %

2012 : SARKOSY 26,1 % + BAYROU : 8,8 % + DUPONT AIGNAN 1,8 % soit 36,7 %

Ce qui témoigne non de la "volatilité des électeurs", mais de leur recherche de solutions alternatives à la crise du capital... De toutes part, les citoyens se heurtent à des murs, ne doutons pas qu’ils trouveront une sortie.... non libérale... C’est bien pourquoi, il faut battre droite et extrême droite non sur la base d’un rejet ou d’un plus grande acceptabilité de son programme, mais sur des mesures authentiquement à Gauche, anti libérales et progressistes pour TOUS.... sinon, l’échec est possible ! le 6 mai ou un peu après...


Commentaires  (fermé)

Logo de CHIMEL Chimel
lundi 23 avril 2012 à 17h43 - par  CHIMEL Chimel

Le problème est-il vraiment un pb de qui est candidat et de savoir qui on comptabilise avec qui ?? cette analyse vise à sortir du catastrophisme attrés ambiant sur l’extrème droite et à montrer que le processus de transforlation social reste totalement possible et ouvert ? Je m’explique :

Diverses "expériences" historiques de transformation de la société capitaliste ou précapitaliste, ont été initiées au cours de l’Histoire : toutes reposaient sur une rupture violente avec le système et l’engagement d’un processus déterminé à l’avance (1793, 1848, 1870, 1917....) : toute ont conduit à l’échec et au drame. Cette voie a montré ses limites. Ce qui est inéluctable, c’est de sortir du capitalisme. Et ce que nous dit l’expérience, ce’st que la voie pour y parvenir doit être démocratique et majoritaire, cela tout le monde en est sûr.
Car c’est de cette démocratie que naîtra la légitimité du renversement du pouvoir vers une citoyenneté nouvelle, capable de construire et imposer les transformations indispensables pour répondre aux besoins de tous. Cette voie associéra luttes sociales fortes et processus électoral, c’est aussi une évidence d’aujourd’hui. Ce que le Fdg a appelé "révolution citoyenne"

Mais cela ne signifie en aucun cas, ni soumission au marché, ni soumission à une idéologie prédictionnelle. Le PCF, comme d’autres organisations d’ailleurs, a payé les erreurs induites par cette vision de la transformation sociale. Il est aujourd’hui engagé dans un processus avec 9 autres organisations (dont 2 autogestionnaires), demain j’espère encore davantage... Le Fdg (qui n’a pas vocation à l’éternité, pas davantage que n’importe qu’elle superstructure) offre aujourd’hui cette possibilité unitaire et fraternelle de construire du neuf, de faire évoluer la société aux antipodes du libéralisme et d’engager un processus démocratique nouveau... dont les espérances semblent chères à votre coeur.

Les luttes sociales indispensables viennent faire sauter progressivement le couvercle des "interdits" de l’idéologie dominante, le processus est sous le contrôle des citoyens s’ils ne se laissent pas capter leurs prérogatives de décisions... Tenez, quelques exemple de ce processus que vous n’avez peut être pas perçu comme en cours, mais qui pourtant est bien en marche :
•2005 le peuple dit non au libéralisme échevelé et les dirigeants libéraux du PS à l’UMP, ont contourné cette attente, engageant sans le croire possible un décalage énorme sur la crédibilité des institutions...
•2010 ; 8 à 10 MIllions de citoyens disent non à une réforme des retraites, faisant reculer les fonds de pension, mais le gouvernement dénie au peuple le droit à s’exprimer, et impose sa réforme, creusant encore davantage le fossé peuple/dirigeants et la remise en cause du libéralisme et du capitalisme.
•2012 : la campagne électorale dans laquelle du PS au FN en passant par centristes et UMP on avait décidé une campagne sans aucun enjeu de fond jouant sur les peurs et le rejet, et déclarant toute mesure antilibérale stupide et inconséquente et...

puis voilà montée du Fdg sur ses thèmes de campagne, et finalement, le débat s’ouvre sur des enjeux :
•l’augmentation du SMIC, repoussé comme une "abération économique" (E. Valls...) sera effective (sans doute pas suffisament mais tt de même),
•la BCE pourrait se voir enfin attribuée la capacité à monétiser directement pour les Etats, mesure brusquement devenue "indispensable" pour Sarko, et "possible en dernier recours" pour Hollande, après avoir été indiscutable dans le "cadre de l’Europe à 27" (Rebsamen, Fillon, Valls...)
•le traité de Lisbonne déclaré "inattaquable" est devenu progressivement "renégociable", alors que les mêmes prenaient de haut Mélenchon lorsqu’il déclarait que La France pouvait peser pour refuser les logiques libérales européennes,
•les impôts qui avaient été déclarés "excessifs" sont finalement revenus sur le devant de la scène avec bataille autour d’une tranche à 75%, bien loin des 14 tranches allant jusqu’à 100% du Fdg mais tout de même.... cela après que le travail de Picketty ait été jété aux orties par Hollande en décembre 2011.

Ce type de processus est en capacité d’imposer des changements fondamentaux à terme, car le montée en puissance d’une Gauche démocratique, non libérale et anticapitaliste va donner de la force au processus en cours ; les luttes sociales auront plus de chance de marquer des points et cela ne s’arrêtera pas aux premieres demi mesures, parions le... !

Oui c’est bien un processus révolutionnaire, il est sous vos yeux en oeuvre...

Logo de zorgol
lundi 23 avril 2012 à 12h50 - par  zorgol

de la part de SZM
Bonjour,
OUI, actuellement, c’est :
- le chômage en augmentation
- la remise en cause de la retraite à 60 ans
- la difficulté de se loger pour les jeunes et les retraités non-proprios
- la privatisation de la santé ( sécurité sociale et mutuelles )
- l’éducation nationale en voie de privatisation
- l’arnaque de la banque-finance
- etc...
Et pour masquer ces difficultés, “on” sort l’épouvantail de la xénophobie : l’autre, l’étranger, celui qui croit à ? ( avec toutes les variantes possible )
Mais attention tous les électeurs du FN ne sont pas des fascistes !
Et, si le Front de gauche avait été représenté par CHASSAIGNE, comme le souhaitaient certains( et dans le 94 ils étaient nombreux) ?
Nota bene :
- tous les électeurs de BOVE en 2007, pas certain que l’on puisse les comptabiliser comme des électeurs PS !
- en 1988, ceux qui envisageaient de voter JUQUIN ( au lieu de LAJOINIE), les bien-pensants leur disaient : ” Vous faites le jeu du Front National “ !
ALORS OUI, ce n’est pas aussi simple... certes, le combat continue, effectivement un combat de classe, mais comment et avec qui ?
Mardi 1er mai 2012, sous les pavés des Boulevards Parisiens ...

http://youtu.be/r0Y3G1keJho

Brèves

27 février 2009 -  "riposte graduée" ? HADOPI ? "Création et Internet" ?

Le dossier complet
Le projet de loi "Création et Internet" ou "HADOPI" a été voté au Sénat le 30 (...)

22 novembre 2008 - Pétition pour sauver les RAZED

http://www.sauvonslesrased.org/index.php?petition=4

11 août 2008 - Vers une fin de la démocratie ??

Une pétition que je signe des deux mains.